La communication est la clé d’une campagne de crowdfunding

| 0 Commentaires

Beaucoup de porteurs de projets qui nous sollicitent pensent qu’il suffit de mettre en ligne son projet pour qu’il soit financé. Erreur… Pour attirer et séduire des financeurs, quels qu’ils soient, il n’y a pas 36 solutions :
IL FAUT COM-MU-NI-QUER !

 Se présenter, c’est déjà se vendre

Nous étudions énormément de demandes de financement via notre plateforme, avec des projets écologiques de toutes sortes, plus ou moins pertinents. Pour valider une inscription, nous lisons tout : or, nous constatons bien souvent des paragraphes trop fournis, très peu d’images, des titres longs comme la muraille de Chine, qui feraient fuir n’importe quel internaute. Mais aussi des contreparties mal expliquées ou un peu maigres… : nous sommes désolés, mais cela compte autant que la pertinence de votre projet, dans notre décision.

Envie de mettre toutes les chances de votre côté ?
Sachez que diffuser un message passe aussi par l’image, par la forme. La façon de vous présenter compte énormément. Cela s’appelle séduire. C’est la base d’une communication percutante !

Il faut donner envie !

Conseils :

  • Phrases courtes (un lecteur décroche au bout de sept lignes).
  • Si vous avez pas mal de choses à dire :
    – aérez vos paragraphes ;
    – créez des titres courts ; le titre principal doit être informatif mais pas détaillé ;
    – n’hésitez pas à aller à la ligne ;
    – supprimez toute redondance, tout qualificatif en trop.
  • ALLEZ À L’ESSENTIEL.
  • PROUVEZ QUE VOTRE PROJET VAUT LA PEINE.

Se créer un réseau AVANT une campagne

Un réseau est multiple :
mmmm- les réseaux « physiques » : vos amis, votre famille, vos relations, vos voisins ;
mmmm- les réseaux « virtuels » : réseaux sociaux publics ou professionnels.

Les porteurs de projet pensent plus souvent à Facebook et s’arrêtent à ce réseau. Or, il en existe des centaines d’autres. Le second sur la liste des réseaux sociaux pertinents est Twitter.
On peut comprendre qu’en tant que créateur plongé dans votre projet, vous n’ayez pas le temps d’animer un compte de ce type. Une négligence qui peut être fatale pour votre visibilité. Or, le réseau de l’oiseau bleu va aussi vite que Facebook ; il apparaît même plus simple et plus sérieux.

Ce sont des éléments qu’il faut travailler bien en amont d’une campagne. En effet, arriver en ligne sur une plateforme de crowdfunding avec un lien vers un compte Twitter qui ressemble à un œuf et/ou qui ne montre qu’une trentaine de followers ne sert pas à grand-chose, tout comme suivre une centaine de personnes et ne jamais poster aucun tweet… Soyez actif !

Se faire connaître, ou faire connaître son projet, demande d’informer, d’informer, d’informer. Bien gérer deux ou trois réseaux sociaux, c’est se faire des alliés formidables.

Se bouger jusqu’à faire trembler la terre

Rendre vivant, actualiser, parler, réseauter, raconter une histoire, que ce soit virtuellement ou dans votre environnement quotidien.

Images, vidéos, textes courts, titres accrocheurs, slides, témoignages, son audio : les supports sont multiples et pertinents. Il serait dommage de ne pas s’en servir, et surtout contre-productif.

Enfin, avant toute mise en ligne, assurez-vous que l’on peut vous trouver facilement sur Internet. Les visiteurs (vos financeurs potentiels) ont besoin de savoir à qui ils ont affaire, c’est normal.
Si vous n’avez pas de site (ce qui serait dommage), assurez-vous au moins d’avoir un BLOG digne de ce nom, rassemblant un maximum d’infos, sans pour autant que celles-ci fassent doublon avec ce que vous mettrez en ligne.
Ce n’est pas compliqué à faire de nos jours et de nombreuses plateformes gratuites existent. Pensez à vous faire aider par des gens dont c’est le métier.

Une campagne dure 90 jours, mais trois mois, ça passe très vite. Alors une fois en ligne, ne restez pas les bras croisés à regarder qu’une obole tombe du ciel. Si vous tenez réellement à votre projet, si vous avez absolument besoin de le financer, pas de miracle : criez-le haut et fort chaque jour qui passe, et mettez les bouchées doubles dans une communication, ludique, attractive, efficace.

Respectez les lecteurs : ils sont peut-être vos futurs contributeurs.

Communiquer pour réussir votre campagne

Laisser un commentaire

Champs Requis *.