Crowdfunding et crowdlending, le financement participatif évolue.

| 3 commentaires

Spread the love

Le financement participatif se structure en France

En décembre dernier a eu lieu la première convention de l’ECN (European Crowdfunding Network), signe important qu’il existe désormais des réseaux pour les acteurs du financement participatif.
Face à l’émergence d’une multitude de plateformes, les principaux acteurs du secteur s’organisent.

L’année 2014 a marqué l’avènement du crowdfunding en France avec, entre autres, l’explosion du nombre de plateformes qui ont vu le jour, un nombre exponentiel de projets proposés au financement, l’arrivée de grands groupes de financement dans le paysage et des niveaux de financement encore jamais atteints.

Clarifier les « règles du jeu »

Face à cet engouement, le législateur est intervenu en octobre dernier pour définir un encadrement légal du crowdfunding fixant les règles et devoirs de chacun.
Parallèlement, soucieuses de permettre aux financeurs qui s’engagent aux côtés des porteurs de projets, de bénéficier d’avantages, de nombreux acteurs du secteur se sont organisés pour demander une contrepartie fiscale aux risques encourus par les particuliers prêteurs.
Ces demandes ont été satisfaites puisque depuis le 1erjanvier 2015, les particuliers choisissant de s’appuyer sur les plateformes de financement participatif pour investir dans des startups ou des PME bénéficient d’avantages fiscaux supplémentaires.

Se structurer pour gagner en efficacité

Conscient de l’importance que constitue l’information à la fois des porteurs de projets et des financeurs, les acteurs du crowdfunding français et européens se structurent de plus en plus pour parler d’une voix commune.
Ainsi, en décembre dernier ont eu lieu, à Paris, les 2ème Assises du financement participatif au cours desquelles ont été évoqués les enjeux liés au financement des entreprises par ce biais mais également ont été émises 6 propositions pour permettre le développement de ce mode de financement.
Signe que le phénomène se développe, le prochain salon des entrepreneurs mettra à l’honneur, pour la première fois, le financement participatif autour de la thématique « Le Crowdfunding de A à Z : Don contre don, prêt, prise de participation ».
De nombreuses initiatives de ce type émergent sur le territoire démontrant, s’il était encore nécessaire, que le financement participatif se structure.

L’apparition du crowdlending

Enfin, on assiste à une évolution importante en termes de financement participatif avec la mise en place et le développement du prêt participatif ou « crowdlending ». Ainsi, pour la première fois, les banques ne sont plus les seules à pouvoir proposer des prêts aux entreprises, les particuliers pouvant également le faire.
Nous reviendrons dans un prochain article sur ce point spécifique, la plateforme Ecobole travaillant actuellement sur la mise en place d’un tel dispositif dans le cadre de l’accompagnement de certains projets.

3 Commentaires

  1. Ping : Crowdfunding et crowdlending, le financement participatif évolue. | AlloProd

  2. Ping : Quatre bonnes raisons d’investir via le crowdfunding | Écobole

  3. Ping : Crowdfunding ou crowdlending, quelles sont les différences ? | Écobole

Laisser un commentaire

Champs Requis *.