Investir pour l’environnement : l’affaire de tous

| Un commentaire

Recycler la terreLes activités vertes ?

Commençons par une récente définition de l’économie verte.

Nouvelle formule intéressante ou controversée, peu importe, le fait est que, de toute façon, nous devons changer de paradigme. Il est impossible de continuer à détruire la Terre et les êtres vivants qui la peuplent par la même occasion.

Nous pensons qu’il serait plus juste de dire « productions et activités vertueuses ». Car il y a toutes formes d’approches. Nous ne parlerons pas non plus de « croissance verte », puisque c’est justement cette notion de croissance effrénée qui nous mène dans le mur, et l’on ne peut pas croître indéfiniment.
En revanche, rien n’empêche de « faire du business » comme disent les Américains, à partir du moment où les pratiques se montrent vertueuses.

Quelle que soit l’appellation, les engouements ou les critiques (il y en a toujours), une chose est sûre : les activités humaines ont un impact conséquent sur la planète et donc sur nos vies (environnement, santé…). Ce constat est maintenant établi et validé par la communauté mondiale.

Il ne s’agit pas de revenir « à la bougie », mais de consommer moins ET mieux. Notre confort de vie n’est pas obligé de changer radicalement : il suffit de remplacer tout ce qui nous entoure dans notre quotidien et ce qui fait notre confort, par du recyclable, du biodégradable. Que ce soit dans l’alimentation, dans le bâtiment (matériaux de construction, énergie), dans l’habillement (matériaux textiles), dans l’informatique, outil incontournable (greenIT), tout est possible. Mais tout est donc à revoir.
C’est là que l’éco-innovation a toute sa place. Les projets, produits et services de demain devront être sans danger pour la planète et pour nous-mêmes.

Les prochaines décennies doivent donc obligatoirement se recentrer sur des productions moins « impactantes », moins dévoreuses d’énergies, en ressources, sur des produits, des matières, des technologies moins nocifs, plus intelligentes, plus économes en énergies, etc. Penser recyclage. Or tout reste à faire. Et les éco-innovations dans ce domaine sont les bienvenues.

Le potentiel est immense et nous n’en sommes qu’au début…

Investir, mais pas n’importe comment !

Il est impératif de comprendre la nécessité de promouvoir l’émergence et le développement des projets écologiques, éco-innovants. Car le monde change.

Les nouveaux modes de production passeront obligatoirement par un respect de l’environnement, de manière beaucoup plus importante que les efforts déployés actuellement.
L’avenir est donc au développement de produits et matières les plus « green » et « safe » possible. Il ne faut pas avoir fait l’ENA pour se rendre à l’évidence que c’est notre seule porte de sortie.

En investissant aujourd’hui dans des éco-produits, le profit récolté est doublement intéressant. Bien sûr, sur un plan économique, puisque la société pousse à consommer mieux ; et sur un plan environnemental et sanitaire : vous aurez contribué à retrouver une meilleure santé pour la planète, pour vous, pour vos enfants.
Le principe du crowdfunding offre une opportunité de rassembler rapidement les forces vives pour permettre à ses nouveaux entrepreneurs de se développer.

C’est l’intérêt de tous de se tourner vers un avenir plus intelligent.

ID-100213574

Un Commentaire

  1. Ping : Investir pour l'environnement : l'affaire de to...

Laisser un commentaire

Champs Requis *.