En 2015, le financement participatif poursuit sa croissance

| 2 commentaires

Spread the love

Le crowdfunding poursuit son fort développement en France

Nous nous en doutions, un article publié sur le site d’Europe 1 nous le confirme. Le financement participatif poursuit sa progression en France de manière vertigineuse.

Une tendance de fond pour toutes les plateformes

Les premiers résultats concernant la progression du crowdfunding en France pour les six premiers mois de l’année 2015 confirme la tendance initiée depuis deux ans. Le financement participatif s’ancre durablement dans le paysage économique hexagonal et est désormais devenu un mode de financement incontournable pour les entreprises souhaitant lever des fonds rapidement.

Les montants générés par les plateformes depuis le début de l’année dépassent les 130 M€ alors même que les banques tendent à réduire leur soutien aux entreprises, notamment en matière de trésorerie. Bien que quelques plateformes généralistes se taillent la part du lion, les plateformes de taille plus modeste, accompagnant souvent des projets beaucoup plus spécialisés (art, culture, sport, environnement, associatif…), voient leurs volumes croitre de manière significative. C’est ainsi l’ensemble de l’écosystème qui bénéficie de cette dynamique et par voie de ricochet les porteurs de projets.

Ecobole ne déroge pas à la règle en voyant le nombre et le montant des campagnes lancées sur la plateforme continuer leurs progressions. Comme nous vous l’indiquions dans un précédent billet, ce sont près de 30 000 euros qui ont ainsi été recueillis en moins d’un mois cet été.

Protéger les investisseurs

Devant l’ampleur du phénomène à travers le monde, la justice commence à s’organiser afin de protéger les investisseurs des « arnaques » qui n’ont pas manqués d’apparaître notamment avec des projets qui n’ont jamais vu le jour. Très récemment, aux Etats-Unis, pays leader en matière de financement participatif, le tribunal de Washington a légiféré sur la notion de vol de crowdfunding. Cette affaire, bien qu’assez isolée et peu répandue en France, ne doit pas masquer la réalité d’un secteur qui poursuit encore ses mutations.

Soucieuse de ces risques, la plateforme Ecobole reste très attentive aux projets qui lui sont présentés et, à ce titre, a rédigé une charte de valeurs qu’elle entend faire valoir auprès de l’ensemble des porteurs de projet qu’elle accompagne.

Parallèlement, le processus de sélection des projets susceptibles de lancer des campagnes sur la plateforme a été imaginé de manière à protéger les écoboliens qui s’engagent aux côtés des porteurs de projets.

Convaincus du bien-fondé de sa démarche, Ecobole entend poursuivre son développement pour apporter encore plus de soutien à toutes celles et tous ceux d’entre vous qui souhaitent développer des solutions en faveur de l’environnement !

2 Commentaires

  1. Ping : En 2015, le financement participatif poursuit sa croissance | AlloProd

  2. Je crois beaucoup au financement participatif, mais il est vrai qu’il faut penser à protéger les investisseurs. De ce point de vue, la France n’est pas en retard car l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) s’est très tôt penché sur la législation à mettre en place pour offrir une protection aux investisseurs. L’agrément de l’AMF n’est pas facile à avoir, mais il est maintenant un gage de sérieux et de fiabilité pour la plateforme de crowdfunding qui l’obtient.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.