Soutenez Ecobole pour l’aider dans son développement

| Un commentaire

Spread the love

Ecobole compte sur vous pour soutenir son développement

Toujours en pleine croissance grâce à des projets innovants,  Ecobole fait ses preuves avec aujourd’hui un financement de 58 campagnes pour un total de plus de 220 000 €, la création d’un pool de plus de 2 000 investisseurs et le développement d’une nouvelle plateforme à la fois ergonomique et fonctionnelle qui assure une plus grande visibilité aux campagnes.

Afin de répondre au mieux à vos besoins, nous souhaitons d’ici quelques mois atteindre plusieurs objectifs et notamment renforcer nos partenariats avec les acteurs publics et privés principalement dans la région Bretagne, embaucher un Business Developer / marketing & communication mais aussi fidéliser à grande échelle notre communauté en ligne via nos différents supports digitaux.

developpement-environnement-1er-site-de-financement-participatif-bio-crowdfunding-france-reforestation-europe-financement-de-projet-plateforme-de-crowdfunding-developpement-durable

Vous pouvez, si vous le souhaitez, nous soutenir dans cette amélioration en faisant un don ou un prêt.

L’économie participative prend aujourd’hui une ampleur importante dans notre économie. Constituant une nouvelle façon de consommer grâce à la rencontre de mouvements citoyens, ce domaine connait actuellement une véritable dynamique. En pleine expansion, ce secteur oscille entre un vrai choix de société et un modèle de transition.

L’économie collaborative permet de consommer moins cher et plus responsable

Le contexte de crise économique que connaissent les Français depuis 2008 les amènent à modifier leur mode de consommation. L’économie collaborative répond à ce besoin, notamment grâce aux nouvelles technologies.

La confiance est un élément indissociable de l’économie collaborative. Pour qu’une société collaborative puisse se développer correctement, il est indispensable que les particuliers se fassent confiance car c’est avant tout une économie entre personnes, avec la plateforme numérique comme intermédiaire. Economie collaborative, économie du partage et Economie Sociale et Solidaire sont basées toutes les trois sur l’agissement collectif, mais les intérêts et les règles de ce collectif diffèrent pour chacune.

Les plateformes permettent de faire du local à grande échelle, et rendent donc rentable une économie de proximité. Elles augmentent les possibilités de mise en relation entre individus en améliorant la visibilité des offres et des demandes. Elles permettent par ailleurs, de relier des individus à distance et d’organiser des communautés distribuées.

Le crowdfunding pour financer de nouveaux projets

Issu de l’économie collaborative, le crowdfunding connait également une croissance fulgurante. Il permet, en effet de faire appel à un ensemble d’internautes afin d’obtenir des fonds nécessaires au financement d’un projet, et cela sans passer par l’intermédiaire des circuits de financement classiques. L’entreprise a elle aussi la possibilité de lancer une dynamique de co-conception en recueillant les avis des membres de sa communauté. Cet échange permet de lancer efficacement un produit sur le marché. Ceux qui le financent seront alors les premiers à le valoriser s’ils en sont satisfaits.

Prêter directement à des sociétés attire de plus en plus d’épargnants

Le crowdfunding permet aux particuliers de faire deux sortes de placement : l’investissement dans le capital des sociétés ou le prêt d’argent rémunéré. Le second placement prend de l’importance. Preuve de son succès auprès du public : 1,3 million de Français ont déjà soutenu un projet de crowdfunding : que ce soit quelques euros versés à un artiste sur un site de don (62 euros en moyenne en 2014) ou bien plusieurs centaines d’euros prêtés à une PME, ou même plusieurs milliers investis (4 470 euros) dans le capital d’une start-up.

Une forme de financement récente mais avec une réglementation solide

En France, la réglementation du crowdfunding existe et impose désormais des contraintes importantes pour les structures proposant des plates-formes de financement. Celles-ci sont effectivement soumises à des règles prudentielles et de contrôle de la qualification des investisseurs. Un décret entré en vigueur en 2014 liste les mesures en faveur d’une meilleure information des contributeurs. Ce qui veut dire que les plates-formes devront informer de façon plus claire le contributeur sur les risques qu’il encoure en mettant à sa disposition une aide à la décision et en lui permettant d’évaluer les pertes potentielles liées au projet.

Dans l’objectif de renforcer la transparence dans ce domaine, les assurances ont été amenées à y participer. Leur rôle est par exemple, de garantir contre les défauts de paiement sur les plates-formes via une assurance-crédit pour les investisseurs. Malgré les échecs qu’a connu le crowdfunding, tout semble actuellement mis en œuvre pour protéger les e-donneurs.

Un Commentaire

  1. Ping : Soutenez Ecobole pour l’aider dans son développement | AlloProd

Laisser un commentaire

Champs Requis *.